Forum des amoureux des chats.
 
AccueilPortailFAQCalendrierMembresGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Shaolin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daulphins
jeune chat
jeune chat
avatar

Féminin
Nombre de messages : 225
Age : 42
Localisation : Nancy
Emploi : Felinologue :-)
Date d'inscription : 10/04/2008

MessageSujet: Shaolin   Jeu 10 Avr - 16:44


Shaolin est arrivé trois jours avant mon anniversaire car c’était un cadeau de mon frère pour mes 28 ans. Crème aux yeux bleus , il a très vite hérité d’un surnom, " ptit mou " et plu tard " gros mou " Ce chat se déplace très lentement, et est très diplomate et pacifiste. Plusieurs fois il est revenu avec une morsure qui s’est transformée en une forte infection. A l’age de cinq mois, il avait déjà rendez vous avec un vétérinaire pour une patte de boitée.
Mais le plus dur restait à venir. Un an plus tard, en juin, on l’emmène pour son vaccin annuel. Tout se passe bien jusqu’à mi juillet, ou la, je me rends compte que Moumou ne bougeait plus, ne mangeait plus et pesait 2.3kg. Je m’inquiète et je prends vite rendez vous chez le vétérinaire. Après de multiples examens, il me dit que mon chat est condamné. Vu sa fatigue et son anémie, dans trois jours, Shaolin va mourir. Quelle est la cause de cette grosse fatigue qui s’est transformée en une anémie, personne n’a réussi à le dire. Mais dans tous les cas, il ne lui resterait que 72 heures !
J’ai regardé ce superbe chat qui a le pelage et les yeux d’un siamois mais les caractéristiques d’un chat de gouttière. Il est magnifique. Je pense à sa nonchalance de tous les jours, à sa douceur, à sa façon de s’incruster entre moi et mon clavier quand je travaille, à sa façon de montrer qu’il a faim, qu’il veut des caresses, à sa façon de venir m’accompagner quand je dors pour prendre de plus en plus de place sur le lit pour ensuite me rendre compte que c’est moi qui suit sur le point de tomber et lui qui est sous la couette au chaud ! à sa boulimie de yaourts, de chantilly et de jambon. Je me rappelle qu’une grosse boule de tristesse, d’amour et de déchirement est arrivée dans ma gorge. Elle montait, montait, montait, … tellement haut que j’aurais voulu l’expulser en pleurant à chaudes larmes. Mais je ne pouvais pas … pourquoi ? la fierté ? pleurer pour un chat … ça ne se fait pas … ce n’est qu’un animal ! Alors pour contrer, ce désarroi le plus total, je ne pouvais qu’agir pour le sauver. C’était décidé ce chat ne mourait pas dans les trois jours. Ce n’était pas possible, je ne voulais pas le croire, d’ailleurs je n’écoutais pas ce que me disait le vétérinaire. J’étais déjà entrain d’échafauder un plan pour les trois jours à venir. Beaucoup de questions me passaient par la tête et je n’arrivais pas à les structurer. Je lui posais donc une seule question : " que puis je faire pour le sauver ? " Le vétérinaire me regarda étonné, se demandant si j’avais écouté son discours défaitiste. Il me répondit que la première chose à faire et de le faire manger pour qu’il reprenne des forces et de la vitalité ; pour qu’ensuite, Shaolin décide de lui même d’aller s’alimenter.
Une fois que le chat pourra se déplacer pour aller à sa gamelle et reprendre goût à la nourriture, c’était gagner ! Mais il n’avait que très peu de chance de s’en tirer , beaucoup son mort à cause de cette anémie fulgurante.
Peu importe, je demandais donc la procédure. Faut il des médicaments ? de la nourriture spéciale ? Comment le faire manger ? est ce que je dois le forcer ? quelles doivent être ses réactions ?
Le vétérinaire me répondit que seul son maître donc moi pourrait lui donner à manger car c’était la personne en qui il avait le plus confiance et qui pouvait l’approcher en toute sécurité. Je devais lui donner 4 fois par jour 2 seringues de ce mélange qui ressemblait à de la terrine pour chat mais qui était en fait une terrine qui ouvrait l’appétit à l’animal. Je devrais aussi par tous les moyens l’intéresser à la nourriture quelqu’elle soit : saumon, thon, terrine de poisson, … bref tout ce que les chats aiment.
J’ai regardé le vétérinaire dans les yeux et je lui ai dit : " ok je reprends mon chat et je ne reviendrais pas dans trois jours pour une issue fatale. Il n’en est pas question. "
Voyant ma motivation, il m’expliqua qu’il fallait que j’attende en fin de soirée avant de récupérer Shaolin pour que la perfusion fasse son effet et qu’il ne soit plus déshydraté. Je devais avoir une tête à faire peur, blanche avec les yeux rouges. Je me faisais une idée de moi d’une statue de marbre dont rien ne devait filtrer : aucune présence, aucune pensée, aucun sentiment, froide.
Je suis donc partie faire les courses, j’ai acheté tout ce que je pouvais trouver comme aliments avec du poisson. J’étais au chômage à l’époque et je n’ai pas lésiné sur le saumon frais ou sur la terrine à 7.50 euros le kilo. Je ne voulais qu’une chose que Shaolin remange. Je ne laisserais pas ce chat tranquille le temps qu’il n’aurait pas mangé ses 4 rations quotidiennes. Durant ces achats, j’étais dans une bulle, je ne voyais personne autour de moi, j’étais seule dans mes pensées loin, très loin du centre commercial ou je me trouvais. J’essayais de trouver LE produit qui pourrait sauver mon chat. Comme si CE produit était un antidote et si je me trompais ça serait de ma faute, ça serait la fin.

Me voilà donc de retour avec Shaolin dans les bras. Mes seules armes étaient quatre boites de terrine, une seringue, et du poisson frais. Le combat contre le temps commencerait le lendemain.
Des mon levé, je suis allée voir Shaolin qui était en boule sur son pouf. Il n’en bougeait pas. On aurait dit une poupée désarticulée. Je commence à lui injecter (car c’est le mot le plus juste) de la terrine avec la seringue. Il ne réagit pas car il n’a plus de force. Je le fais donc manger 4 fois dans la journée tout en regardant toutes les heures s’il respire encore. Le premier jour se passe et pas de changement. J’aurais aimé avoir un peu d’encouragement de la part de Shaolin ne serait ce qu’un ronronnement ou un allé retour vers sa caisse. Ca m’aurait fait penser que j’étais sur la bonne voie. Mais rien.
Le deuxième jour est égal au premier avec un changement cependant, je devais lui faire sentir, le thon, le saumon et la terrine de poisson. Rien n’y fait, il n’était pas intéressé. Par contre, il commence à donner des coups de griffes quand je m’approche de lui avec la seringue. Cela m’étonne car ce chat est la douceur incarnée habituellement.
Le troisième jour devient dramatique car le chat se débat, me souffle, me grogne, me griffe. Je ne suis plus son amie. Je ne suis plus qu’une emmerdeuse qui au lieu de le caresser, le goinfre. S’en était arrivé à un point ou je n’avais plus de patience et j’ai explosé ! " Si tu veux mourir, meurt ! ! ! Sale chat ! ! ! ! ! ! " Je l’ai donc laissé sur son pouf. Je suis partie désappointée et sans solution. Je pensais déjà au pire tout en le réfutant. Je pensais au lendemain chez le vétérinaire ou je devais le faire piquer. Et la, pleins de souvenirs me sont revenus dont deux TRES importants.
Moumou adore le jambon, il me sautait sur les genoux pour piquer dans mon assiette. Il fond littéralement devant de la crème chantilly et les yaourts au fromage blanc. C’était dit, je laisse tomber le poisson et je passe aux yaourts et au jambon. L’enthousiasme était revenue. J’ai donc commencé des le midi par un peu de jambon. Je lui ai passé le morceau de jambon au dessus du nez et Monsieur le chat a dédaigné ouvrir les yeux et sentir. Je lui enfourne dans la gueule, il fait quelques grimaces, mâchonne, recrache, je lui redonne, il mâchonne de plus belle et il avale. Il avait l’air content. Je lui redonne un autre bout et de fil en aiguille il mangea une demie tranche de jambon. Puis quelques léchées de chantilly. J’ai eu un énorme soupire et j’ai repris espoir ! Deux heures auparavant tout était perdu et là, tout était à refaire. Je m’étais trompée d’aliments ! ! ! C’était seulement ça le problème. Du coup je décidais de ne pas l’emmener chez le vétérinaire avant le lundi suivant. Je lui donnais ses trois jours plus deux jours de sursis pour être bien sur qu’il n’y aurait plus rien à faire pour le sauver.
Le soir, Moumou mangea une tranche complète de jambon et encore de la crème chantilly.
Au bout du 6ème jour Moumou mangeait ses deux tranches de jambon dans la journée, des yaourts et toujours cette crème chantilly mais plus de terrine acheté hors de prix chez le vétérinaire. Et puis tout à coup, un soir, alors que je m’endormais sur un livre, Moumou bougea, s’étira, et s’asseya. VICTOIRE ! J’en avais les larmes aux yeux. Mais rien n’était gagné. Car le vétérinaire m’avait dit que Moumou serait en rémission seulement s’il se levait seul, allait manger de son propre chef et utiliserait sa caisse. C’est vrai que je ne lui donnais plus la béquée mais je devais toujours lui apporter la nourriture, lui mettre sous le nez pour qu’il pense après un reniflage en règle que ca pouvait éventuellement se manger.
Arrive donc la date fatidique du lundi ou je devais l’emmener pour son dernier voyage. Au vu de ses derniers exploits, changement de pouf deux fois dans le journée du dimanche, je me suis dit, ce chat va guérir doucement, mais sûrement. J’avais donc pris ma décision de le laisser se remettre à son rythme.
Dans l’après midi de lundi, j’entends le téléphone sonner. C’était le vétérinaire qui m’appelait et me demandait pourquoi je n’avais pas amener Shaolin comme convenu. Je lui explique qu’il n’y a plus de problème et qu’il n’a pas lieu de faire piquer ce chat car il mange trois tranches de jambon dans la journée ainsi que beaucoup de crème chantilly et encore plus de fromage blanc. Le vétérinaire n’a pas su quoi répondre à part : " mais c’est vraiment très bien. Trois tranches de jambon , vous ne vous rendez pas compte de ce que cela veut dire ? " En fait, non , pas vraiment . Pour moi, Moumou serait vraiment guéri quand il gambaderait dans les champs. Le vétérinaire continua en disant : " continuez comme ça, c’est parfait mais venez tout de même me voir dans une semaine, il faut surveiller son poids et s’il n’y a pas de séquelles aux reins par exemple. "
Je reste sereine, le remercie et raccroche le téléphone. Et puis tout à coup je me mets à hurler : " JAI REUSSI ! J AI REUSSI ! J AI REUSSI ! "
Finalement, Moumou grossit jusqu’à 4.5kg durant la fin de l’été et arriva même jusqu’à 6.2kg dans l’hiver. Il a même fallu lui donner des croquettes light pour maigrir un peu ! Le comble ! C’est à partir de ce moment que " ptit mou " devint " Gros mou ".
L’été suivant, il nous a refait une peur bleue en attrapant une bactérie qui l’a encore rendu très malade.
Cet été, par contre, rien. Pas un soupçon de mal être chez le " Gros mou ". Alors pourquoi ? Que s’est il passé ces deux derniers étés ? On a eu la réponse récemment. Les contours de la maison ont été refait. Tous les endroits ou le " Gros mou " chassait ont été changés voir détruis. Et parmi ces endroits, il se promenait l ‘été des lézards que le " Gros mou " chassait avec ardeur pour leur manger la queue ! ! ! ! Les lézards ont pour seul défense une queue empoisonnée qui repousse quand un prédateur lui arrache. Le " Gros mou " mangeait systématiquement les queues des lézards et toujours à la même époque au mois de juin/juillet.
Aujourd’Hui Moumou va bien, il a encore pris du poids pour l’hiver et je pense qu’un nouveau régime s’impose ! ! ! Pour ma part je suis contente d’avoir insisté et de ne pas l’avoir laissé chez le vétérinaire quand il était au plus mal. Je prends plaisir à le prendre dans mes bras et de le papouiller pour l’entendre ronronner. Je prends bien soin de lui voir même de trop selon mon entourage. Il mange de très bonnes choses et qui coûtent chers. Un large sourire apparaît sur mon visage lorsqu’il est dehors et qu’il vient à ma rencontre. Le fait de le savoir avoir moi, de pouvoir le caresser à chaque heure de la journée, de le voir courir à travers champ est ma plus belle victoire, j’en suis très fière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bellaluna
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3464
Age : 33
Localisation : Belgique, Gembloux.
Emploi : éducatrice dans une école
Loisirs : dessins, animatrice, mes chats...
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Shaolin   Jeu 10 Avr - 22:37

Bonsoir Daulphins. Razz
Tout d'abord Merci de nous avoir fait partager votre histoire avec nous. Very Happy

Je te tire mon chapeau de ne pas avoir écouté le vétérinaire et surtout de t'être battu pour ton cat .

Cela montre qu'il ne faut pas perdre espoir et qu'il faut se battre.

Je suis très contente d'apprendre que ton cat va mieux. cheers

Sandrine flower
chat laine

_________________
Si vous avez besoin d'aide vis à vis du forum, vous pouvez me contactée par MP.
Venez nous rejoindre sur la carte du monde du forum. Voici le lien direct : http://www.mappemonde.net/carte/Carte-des-membres-de-fanadeschats/inscription.html
Venez voter pour le forum sur WEBORAMA. Voici le lien direct : http://www.weborama.fr/?id_vote=291504

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laviedemeschats.skyblog.com
 
Shaolin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» bonjour de shaolin du 13
» le 220L de shaolin
» CHARLIE (Naos)
» Bonjour je m'appelle Shaolin Moussaka et je suis accro au forum des Sauvadiens
» Première leçon de kung fu.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fana des chats :: Divers :: Anedoctes-
Sauter vers: